30 juin 2016

Rencontre avec Julie Zeitline

Artiste

Bonjour Julie, peux-tu nous parler de ton enfance, as-tu grandi dans un univers artistique ?

Tout à fait! Ma grand-mère était peintre, ma mère est peintre et street artiste et mes deux soeurs partagent aussi l’amour de la création ! Nous avons vécu dans un atelier entourées de milliers de peintures de notre mère. On peut dire que c’est une histoire d’artistes femmes dans cette famille !

Petite, j’étais bercée par les dessins aux formes rondes, les couleurs douces et les visions poétiques de Miyazaki et de Disney.

J’ai une mémoire très visuelle, alors j’emmagasine tout ce que je vois et cela forme mes sources d’inspirations, mon imaginaire pour développer mes dessins.

Comment expliques-tu que l’on retrouve des aspects très enfantins dans tes créations ?

J’ai rapidement senti le besoin de transposer ma passion pour l’image en tableaux décoratifs avec mes propres créations ! Et comme je cultive avec joie mon âme d’enfant, j’aime l’idée d’adresser mon art aux petits enfants qui sommeillent en chacun de nous. Ma collaboration avec Les Petits Collectionneurs fut donc une évidence !

 

Où travaille tu ? Peux-tu décrire ton espace de travail et ce qu’il y a autour de toi ?

Aujourd’hui je travaille dans mon appartement Parisien. J’ai créé un petit coin cosy dans mon salon rempli d’images, de couleurs et d’objets qui me ‘nourrissent’ : jolis pots à crayons, belles plantes, quelques dessins accrochés aux murs et pleins de petits objets en céramique que j’affectionne tendrement.

 

Tu vis à Paris, cette ville joue t’elle un rôle dans ton travail ?

L’architecture de cette belle ville m’inspire beaucoup, il y a une vraie énergie de création, stimulante et plein de collaborations possibles. J’ai d’ailleurs réalisé de nombreuses cartes postales de Paris distribuées dans Paris par les éditions Zazou.

Tes créations abordent très souvent les thématiques d’urbanisme, d’architecture, de façades d’immeuble, pourquoi ?

En effet, mon travail est influencé par mes études de design et d’architecture à l’école Camondo, mais je dessine aussi des animaux, des fleurs, le ciel, la nature, l’espace… Et ces derniers temps, je dessine des personnages ! C’est une nouvelle facette de mon art que j’explore en ce moment !

 

Comment articules-tu tes journées entre travail et temps libre ?

Le matin, je me mets à ma table à dessin quelques heures. Ensuite je vais au café pour dessiner, regarder les oiseaux et les nuages passer ou chez des amies qui travaillent en freelance pour les retrouver afin de créer des rythmes différents dans mes journées !

À l’heure du déjeuner ou le soir, j’aime me promener aux Buttes Chaumont, me ressourcer dans la nature et de profiter d’une très belle vue sur la capitale. Quand je rentre de ces balades d’inspiration, je retravaille mes croquis et les finalise au calme !

J’ai autant besoin de l’énergie qui émane des lieux extérieurs que du calme de ma maison/atelier.

Quelles sont les techniques et outils que tu utilises lorsque tu crées tes illustrations ?

J’utilise des stylos noirs d’architecte pour faire mon dessin et ensuite je retravaille la couleur à l’ordinateur.

 

Peux-tu nous parler de ton processus créatif ?

Dans mes dessins, je me relie à mes émotions, aux convictions de vie qui me transportent. Je les retranscris en images autour de sujets qui m’inspirent, me font sourire, me provoquent de la tendresse, me font rêver.

 

Es-tu collectionneuse dans l’âme ?

J’adore collectionner de petits objets comme les céramiques de Dodo Toucan et Élise Lefevre, des livres pour enfants avec de belles images comme ceux de Fanny Ducassé, Satoe Tone.

Où vas-tu, que fais-tu lorsque tu as besoin de trouver des sources d’inspiration ?

J’aime flâner chez Des Petits Hauts, autour du canal Saint-Martin, à la librairie Artazar, chez le fleuriste d’à côté et me promener dans les rues de Paris…

 

J’aime aussi regarder des photographies, des images sur Pinterest, sur le magazine Géo et observer le ciel. J’aime observer la vie !

Quel projet t’anime en ce moment ?

Je travaille sur un projet ‘coup de cœur’ qui consiste à illustrer des cartes autour d’une nouvelle technique sur le bien-être.

 

Travailles-tu avec d’autres artistes ? Qu’est-ce que cela t’apporte t’il ?

Oui, je travaille avec beaucoup de personnes créatives ! J’aime la synergie et la stimulation du travail d’équipe !

Comme des designers (Alexandra Mory-Bejar), des auteurs de livres ou jeux de cartes (Lucie Baudon, Laurent Reiz, Nancy Gilbert, Alexandre Boulic…), une marque de vêtement (Milapinou) pour enfants, des directeurs artistiques de cartes postales (Zazou édition), des galeries (Les petits collectionneurs, L’Œil Ouvert),  etc…

 

Pour toi, l’art est-il un cadeau qui a un impact positif sur ta vie ?

Dans ma vie, l’illustration est un média de rencontres humaines et c’est le plus bel impact positif sur ma vie.

Je véhicule au travers de mes dessins mon regard sur la vie, ma philosophie du bien-être, de s’écouter, de prendre soin de soin, de s’entourer d’ondes positives, de s’apporter de la joie, de la tendresse, de la douceur dans notre vie. Et ce qui me fait fondre c’est de voir les yeux de vos âmes d’enfants s’illuminer en apercevant l’une de mes illustrations.

Mon envie la plus profonde est de collaborer avec des gens qui ont cette philosophie de vie. Et que mes illustrations nourrissent des projets de cœur, de bien-être, de rires, de causes bienveillantes !

Crédit photos : Lorraine Creaser

Autres actualités