Artsper, le leader européen de la vente en ligne d’art contemporain nous a rendu visite 🌜

Régulièrement, Artsper donne la parole à des acteurs du monde de l’art ou des influences passionnés. Après Sophie Fontanel, les fondateurs de la Petite papeterie française, des MOB hôtels, de la DesignerBox, de The Socialite Family, des Jeudis Arty  etc etc c’est à mon tour de vous confier mes impressions sur l’art destiné aux petits et plus grands enfants.

C’est un grand honneur pour moi et j’en profite pour remercier Artsper, un collaborateur hors pair qui a sélectionné ma galerie parmi les meilleures d’Europe, celles reconnues pour leur travail et leur engagement auprès de leurs artistes. La majorité de nos oeuvres sont vendues via leur plateforme, le plus vaste catalogue d’oeuvres d’art contemporain rassemblant des oeuvres d’artistes mondialement reconnus.

Laissez-vous guider, c’est par ici la visite et bienvenue chez Les Petits Collectionneurs !

Colombine de Forville nous ouvre les portes de son appartement qui est aussi sa galerie d’art destinée aux plus petits !

Pour se développer et grandir, les enfants ont besoin d’être constamment stimulés. L’art est un moyen d’expression universel et permet aussi de les sensibiliser au monde qui les entoure ! En cette rentrée des classes, Artsper a rencontré Colombine de Forville, dans son appartement, ou plutôt dans sa galerie, Les Petits Collectionneurs. Dans cet espace dédié à la rencontre entre l’art et l’enfance, cette jeune maman produit les éditions les plus enchanteresses, de véritables oeuvres d’art que petits et plus grands pourront garder dans le temps. Artsper vous emmène à la rencontre de sa fondatrice et à la découverte de cet intérieur aux allures de paradis pour les plus petits.

Artsper : Vous venez d’une famille d’artistes et de collectionneurs, comment cela vous a-t-il amenée à l’édition d’œuvres d’art ?


Colombine : Etant petite fille et fille d’éditeurs d’art, d’artistes mais aussi d’imprimeurs, j’ai eu la chance de baigner dans un univers artistique dès l’enfance. J’ai aujourd’hui envie de transmettre ce bagage culturel à mes enfants, de susciter leur intérêt pictural, de les aider à développer une sensibilité artistique et de partager avec eux les émotions ressenties.

Mes enfants sont le moteur du développement de ma société car ils me confirment au quotidien que les images jouent un rôle très important dans leur imaginaire.

Je suis donc allée dénicher des artistes talentueux et nous avons travaillé ensemble pour réaliser des images adaptées pour les enfants. Parce que rien n’est assez beau pour eux, je fais imprimer ces illustrations dans l’imprimerie familiale, la plupart d’entre elles sur des machines d’époque (lithographie) pour un rendu incomparable. Ces œuvres uniques sont éditées en édition limitée d’une cinquantaine d’exemplaires pour assurer leur rareté et valeur.

Artsper : En quoi la dimension de l’artisanat made in France est-elle importante pour vous, dans votre travail ?

Colombine : C’est tout d’abord par soucis de garantir la qualité de notre production que nous collaborons avec l’un des dix derniers ateliers de lithographies en France, qui a édité des artistes de réputation internationale.

En favorisant des vecteurs privilégiés d’une diffusion qualitative des œuvres, nous apportons de la valeur à nos produits et par conséquent à notre marque et nous valorisons le savoir-faire artisanal et patrimonial français.

Artsper : Comment l’idée d’amener l’art dans les chambres d’enfants vous est-elle venue ?

Colombine : J’ai créé la galerie d’édition d’art Les Petits Collectionneurs il y a quatre ans dans l’idée que les enfants puissent s’initier aux arts graphiques dès le plus jeune âge. Parce que je suis convaincue qu’il n’est jamais trop tôt pour aimer l’art, j’ai à cœur de proposer des œuvres graphiques adaptées, réalisées par des artistes de talent. Elles apportent une petite note créative et décorative aux murs de leurs chambres ! Et l’enfant est valorisé en se voyant offrir un objet rare, de belle facture qu’il pourra apprécier et garder dans le temps.

Artsper : Les enfants ont beaucoup d’imagination, vos enfants ont-ils un rôle à jouer dans Les Petits Collectionneurs ?

Colombine : Aujourd’hui, mes enfants sont le moteur du développement de ma société car ils me confirment au quotidien, au travers de leur grande curiosité pour les tableaux des Petits Collectionneurs accrochés par centaine chez nous, que les images jouent un rôle très important dans leur imaginaire.

Découvrir un bel album illustré c’est apprendre qu’une image peut avoir plusieurs lectures, acquérir une édition d’art, c’est apprendre à apprécier la dimension sensuelle d’une image.

Artsper : Le fait d’évoluer au milieu d’oeuvres d’art favorise-t-il un goût pour l’art chez vos enfants ? Les initiez-vous déjà à l’art autrement que par l’intermédiaire des Petits Collectionneurs, en les emmenant au musée par exemple ?

Colombine : La sensibilité artistique n’étant pas innée, elle s’acquiert selon les « circuits culturels » propre à chaque individu. D’où, il me semble, l’importance d’un environnement culturel pour l’enfant – « la beauté est dans les yeux de celui qui la regarde », Oscar Wilde – et d’un accompagnement à une pratique artistique.  De nouvelles formes de beauté pourront s’élaborer chez les petits et plus grands enfants afin qu’ils en tirent des leçons d’existence.

J’accompagne mon fils de 6 ans à des ateliers d’arts plastiques, il s’exerce à regarder, reproduire et interpréter le monde qu’il voit, à exprimer ses premières idées, désirs et émerveillement qu’il éprouve dans la vie de tous les jours ou dans son monde imaginaire.

Je suis aussi convaincue que la nature et une certaine forme d’oisiveté sont aussi des terrains fertiles pour stimuler les capacités cognitives et intellectuelles et cultiver leur créativité.

Artsper : Les animaux semblent être l’un des sujets de prédilections des Petits Collectionneurs, est-ce une volonté personnelle ou le choix des artistes avec qui vous collaborez ?

Colombine : Tout à fait, le catalogue des Petits Collectionneurs est une vrai zoo-graphie 😉 car j’ai voulu faire plaisir à mes enfants qui sont passionnés d’animaux et je crois qu’ils ne sont pas les seuls…

Artsper : Vivant à Paris, aimez-vous vous rendre dans les institutions artistiques parisiennes avec vos enfants ?

Colombine : J’ai eu tant de plaisir à retourner sur les pas de mon enfance avec mes enfants « aux Egyptiens » du Louvre, à la Grande galerie de l’évolution, au musée Jacquemart André… L’offre est large à Paris et nous en profitons aussi souvent que nous le pouvons !

Pour les initier en s’amusant, je privilégie les institutions qui organisent des ateliers d’arts plastiques autour de leur exposition (Arts décoratifs de Paris, Fondation Cartier, Centre Pompidou, Palais de Tokyo, Musée Jacquemart André, Musée de la Chasse et de la nature etc).

Et parce que nous sommes passionnés d’illustrations et d’arts graphiques, nous aimons aller flâner au 104, Artazart, Musée de Poche, La Régulière, Artyfamily etc. J’aimerai offrir à mon fils un stage de trois jours aux ateliers du Drawing Lab (centre d’art dédié au dessin), pour l’initier à la gravure.  Pour la lithographie, la formation sera plus longue et à domicile dans nos ateliers uzétiens !

Artsper : Enfin, quels conseils pourriez-vous donner à d’autres parents désirant introduire leurs enfants à l’art dès le plus jeune âge ?

Colombine : La perception visuelle (ou auditive) constituant la première étape de toute expérience esthétique, il me semble important de les protéger de notre monde saturé d’images vides de sens pour eux. Concrètement, pas de zapping mais une attention portée à chaque image adaptée pour en décrypter le sens. Découvrir un bel album illustré c’est apprendre qu’une image peut avoir plusieurs lectures, acquérir une édition d’art, c’est apprendre à apprécier la dimension sensuelle d’une image (grâce à la qualité des procédés et du support papier et des soins apportés).

Autres actualités